J'ai déjà un compte

Accédez à toutes vos informations et tous vos services sur votre espace personnalisé.

Je n’ai pas encore de compte

Vous n’utilisez pas encore notre outil? Contactez-nous, nous vous aiderons dans vos démarches.

Les débouchés du colza

Les débouchés du colza

Les colzas classiques (00)

Après un nettoyage et un décorticage des graines, l'huile de colza est obtenue par pressage à chaud ou à froid selon le produit souhaité. En alimentation humaine, l'huile de colza est une source en acides gras oléique et acides gras essentiels (a. linoléique et linoléique) très recherchée, en particulier pour ses oméga 3. C'est une huile de table équilibrée, que l'on trouve dans le commerce, seule ou en mélange avec d'autres huiles. La grande majorité des variétés de colza utilisées pour la production d'huile alimentaire sont des variétés dites "double zéro (00)", c'est-à-dire à teneur limitée en acide érucique (5%) et glucosinolates (25 µmol/l). Il représente la majorité des surfaces de colza cultivées dans le monde. Ces colzas servent à la production d’huiles alimentaires (essentiellement pour de l’assaisonnement car les huiles produites ne peuvent être chauffées). Elles permettent également la production de biocarburant après estérification. On trouve également quelques lubrifiants, solvants et produits cosmétiques produits à partir de ces huiles.

Les colzas riches en acide oléique et pauvre en acide linoléique (colza 000 ou colza HOLL):

Les surfaces mises en production sont restreintes et soumises à des contrats spécifiques. L’huile issue de ce type de colza contient plus de 80% d’acide oléique. Ces huiles ont la particularité d’avoir un rapport oméga 6 et 3 proche de 5, qui est la norme recommandée par les nutritionnistes. La principale utilisation de ces huiles est alimentaire car elles peuvent être chauffées. Elles sont donc de bonnes huiles de fritures dans la restauration. On les retrouve également en huile d’assaisonnement et lubrifiants.

Les colzas éruciques :

Ces colzas se positionnent sur un marché de niche. Les surfaces de colzas éruciques ne représentent que quelques centaines d’hectares dans le monde. Les huiles issues de cette production sont impropres à la consommation humaine car elles contiennent plus de 50% d’acide érucique. Ses débouchés sont exclusivement à destination d’applications industrielles : détergents (savons, anti-mousses, adoucissants,…), lubrifiants, solvants, cosmétique, agrochimie, pharmacie et peintures.

Les tourteaux de colza

Une fois l'huile extraite des graines, il reste les écailles de presse, qui sont séchées puis compactées sous forme de granules. En France, la consommation de tourteaux de colza a progressé de 53 % entre 1981 et 1998 et est toujours en augmentation constante. Ceci est principalement dû à l'abaissement du taux de glucosinolates par sélection génétique. En effet, les produits de dégradation des glucosinolates étaient responsables de phénomènes d'inappétence ou de désordres physiologiques, ce qui réduisait fortement ses possibilités d'utilisation. Grâce aux travaux de sélection, le taux de glucosinolates est passé de 80 µmol à moins de 20 µmol aujourd'hui, la limite pour les graines marchandes se situant à 25 µmol. A l'heure actuelle, la substitution des tourteaux de soja par des tourteaux de colza est fréquente et avantageuse sur plusieurs plans. On observe ainsi :

  • Une augmentation de la quantité brute de lait/jour sans modification de la quantité de maïs fourrage ingéré
  • Une diminution du taux butyreux dans le lait
  • Une augmentation du taux protéique du lait.

Autre aspect non négligeable : le volet économique ; même s'il faut substituer 1 kg de tourteaux de soja par 1,5 kg de tourteaux de colza, le gain de marge brute reste en faveur du colza.

Grain Colza

A lire aussi

MAS Seeds Nutriplus Silo

Nutriplus silo

Ensilage

Lire le dossier
MAS Seeds Waterlock

WATERLOCK

Grain

Lire le dossier
La recherche MAS Seeds en colza

La recherche MAS Seeds en colza

Grain

Lire le dossier